III- La génération spontanée

Publié le par Jordan

1)   Explication

   http://img233.imageshack.us/img233/8593/gnrationspontanelu3.png    Depuis très longtemps on croyait que les organismes inférieurs pouvaient naître de conditions physico-chimiques particulières: c'était la «  théorie de la génération spontanée » (ou abiogenèse). Ainsi, par exemple, dans la Chine ancienne, on croyait que les bambous généraient des pucerons ou bien qu’en Inde la naissance des mouches se faisaient à partir d’ordures et de sueur.
 
    En 1858 Pasteur se lance dans la bataille de la génération spontanée, dont il refuse la théorie. En effet, à l’inverse, il était fermement convaincu que celle-ci était impossible et que les organismes ne pouvaient naître que de germes (de "parents") déjà présents dans l'air.
 
   Mais la question est de savoir s’il y a parmi eux des germes féconds. Pour y répondre, il reprend les expériences réalisées entre autre par Schwann, mais en leur appliquant une démarche méthodologique rigoureuse. A la suite de ses premières découvertes, il se demande d'où proviennent les micro-organismes, agents de la fermentation. Naissent-ils de germes semblables à eux ou apparaissent-ils spontanément dans les milieux fermentescibles ? C'était là toute la question de la génération spontanée qui se posait.
 
     Son principal adversaire sur ce terrain, est Félix-Archimède Pouchet. Pendant six ans, les deux hommes rivaliseront d’expériences, dans les caves, au sommet des montagnes, sur des glaciers.
 
     Pour Pouchet, « renier la génération spontanée, c’étaitrenier la création divine »,« la génération spontanée est unechimère: chaque fois qu'on y a cru, on a été le jouet d'une erreur ». Il s’oppose ainsi en partie au Dr. Pouchet en montrant qu'un et pour Pasteur liquide fermentescible bouilli au contact d'un air calciné ne peut fermenter que si l'on place sur le col du flacon une bourre poussiéreuse de coton.



    http://img71.imageshack.us/img71/9867/gnrationspontane02kj3.pngPour ou contre la génération spontanée, la controverse déclencha les passions et fut débattue à l'Académie des sciences, qui trancha officiellement en faveur de Pasteur. C'est dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne, le 7 avril 1864 devant un immense auditoire composé de savants, d'étudiants, de curieux instruits et de badauds, que Pasteur fait sa communication selon laquelle il n'y a aucune circonstance connue permettant d'affirmer que des êtres microscopiques sont venus au monde sans parents semblables à eux.

    En résumé, Pasteur avait tout à fait raison en affirmant que la génération spontanée n’existait pas. 

        



              2) Ces recherches apportèrent-elles quelque chose ?

     Ces débats se prolongèrent jusque dans les années 1870 et donnèrent un élan important à l’amélioration des techniques expérimentales dans le domaine de la microbiologie.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article